L’escrime

La pratique de l’escrime, de loisir ou de compétition repose sur des principes de courtoisie et de loyauté. Elle permet au tireur de développer des qualités.

  • Qualités morales et intellectuelles : concentration, respect de l’autre et maîtrise de soi Le respect de l’autre, le respect des règles et le courage sont des valeurs primordiales de l’escrime : les tireurs se saluent avant l’assaut. Une fois l’assaut terminé, ils se remercient l’un l’autre et se serrent la main avant de se quitter. Si l’un des tireurs ne respecte pas cette règle (jette son masque, ne salue pas son adversaire, etc.), il risque une exclusion pour toute la saison.
  • Qualités physiques : souplesse, précision, réflexes et rapidité. Physiquement, l’escrime exige et contribue à une grande souplesse, l’acquisition de réflexes, une flexibilité et une rapidité dans tous les mouvements. La coordination inter-segmentaire, une grande force statique et explosive au niveau des membres inférieurs associés à de l’endurance, font de l’escrime de compétition l’une des activités sportives les plus éprouvantes.
  • Qualités stratégiques : anticipation et élaboration d’un projet tactique La créativité est également à la base de ce sport. Lors d’un assaut, des qualités d’anticipation, d’élaboration d’un projet tactique de précision sont sollicitées en permanence.
  • L’escrime contribue à développer et renforcer ces valeurs, dans une harmonie du corps et de l’esprit. Sport de combat, il n’est en aucun cas basé sur la force. Sport individuel mais impossible sans partenaire, il se pratique aussi en équipe.